Retour sommaire

 En savoir un peu plus.

Le raisin en plage

A la fin du XIXème siècle, un fléau implacable va décimer une grande partie du vignoble français et jeter les populations viticoles dans le plus grand désarroi et la plus grande misère : le phylloxéra. C’est un petit insecte qui s’installe dans les racines des plants de vigne et empêche la nutrition de la plante. Celle-ci périclite et meurt. Aucune parade n’a été encore trouvée à ce fléau et les propriétaires assistent impuissants à la lente agonie de leur vignes. Les Villeneuvois ne seront pas épargnés et en deux ans le vignoble villeneuvois est en partie décimé. Mais la situation privilégiée du village au bord de la mer va ramener l'espoir ...

En effet, on a constaté que  cette maladie de la vigne ne se développait pas dans les terrains sablonneux. La commune de Villeneuve lès Maguelone possède près de 100 hectares de plage entre Maguelone et les Aresquiers. Cette terre lointaine, langue de sable entre mer et étangs allait devenir la terre de la providence au secours d'une population locale exsangue. ( Voir Carte.)

En 1882, Vailhé, architecte désigné par la municipalité va diviser ce terrain en une centaine de lots qui seront attribués à la population par adjudication.

 

C’est assurément à cette époque-là que les plages connaissent leur âge d’or. On peut, pendant la récolte imaginer cette « flottille » de barques traversant l’étang pour se rendre en plage, les centaines de personnes disséminées le long de la plage cueillant les belles grappes dorées. Et puis, à midi le retour des embarcations chargées de cagettes pleines, la procession des charrettes de retour au village suivies des femmes qui rentraient le plus souvent à pied. Une bonne partie de la population participait à cette cueillette qui représentait pour beaucoup un revenu non négligeable.

 

 

 ..