retour sommaire

Sommaire Eglise

Saint Etienne de Villeneuve

On trouve pour la 1ère fois la mention du saint patron de la paroisse en 1152 puis en 1154 dans une bulle du pape d'Adrien IV (Eccl.Parroch.S.Steph.de.V : Eglise de la paroisse St Etienne de Villeneuve).

Saint Etienne, est fêté le 26 décembre. Il fut l’un des sept premiers diacres choisis pour soulager les apôtres dans l’administration des biens matériels de l’Eglise primitive. Il se consacre ensuite à la prédication et accomplit bientôt plusieurs miracles qui lui confèrent une certaine renommée. Il se retrouve confronté à plusieurs rhéteurs juifs qui discutent avec lui de divers points de théologie. Certains d’entre eux, l’accusant d’avoir tenu à quatre reprises des propos blasphématoires (envers Moïse, notamment), entraînent dans leur suite une foule en colère qui se saisit de lui, le roue de coups et le traîne hors de la ville où il est lapidé à mort sous les murs de Jérusalem. (vers + 35). L'impératrice Eudoxie, épouse d'Arcadius, fit construire, à cet endroit, une église où ses restes furent déposés. Ce sera le premier martyr chrétien.

 

Lapidation de St Etienne  sous les murs de Jérusalem

(Eglise de Villeneuve lès Maguelone)

[Ateliers St Blancat de Toulouse - 1903]

C’est vraisemblablement la nature de son martyre qui l’a fait choisir pour patron par les potiers. En effet, d’après une tradition toujours vivace, c’est avec des tessons de poterie que Saint Etienne fut lapidé à mort par la foule hostile. Il est également le patron des diacres, des fondeurs, des maçons et des paveurs. Il est le protecteur des chevaux et il est invoqué pour soulager les maux de tête.

Dans l'enceinte de l'église, trois témoignages sont consacrés à la mémoire du saint diacre Etienne : une verrière dans la nef latérale Est, côté Chapitre (création des ateliers Saint Blancat de Toulouse - 1903), un vitrail de la nef latérale Ouest (restauré en 1992) et le tableau de Bestieu (1824). Il est à noter que plusieurs églises dépendant de Maguelone ont choisi Etienne comme saint patron (Montferrier, Castries, Buzignargues). Leur plan est orienté plein sud, car le 26 décembre, jour de la fête du saint, les rayons du soleil frappent pleinement l'ouverture centrale de l'abside.

 

Un tableau du peintre montpelliérain Jean Bestieu (1754-1842) représentant la lapidation de Saint Etienne (1824) croupissait dans le hall de l'entrée primitive et avait subi malheureusement les affres du temps et des intempéries. Ayant bénéficié d'une opération de restauration, il se trouve aujourd'hui mis en valeur à l'entrée de l'église, sur la paroi sud débarrassée de la tribune des Pénitents où il a trouvé un emplacement plus approprié.

Lapidation de St Etienne

(Eglise de Villeneuve lès Maguelone)

(Jean Bestieu - 1824)

*****

Saint Etienne, Vitrail chapelle latérale ouest.

(Eglise de Villeneuve lès Maguelone)

Ce vitrail a été restauré en 1992 par les Ateliers Putanier de Roanne.

 

*****

Dictons :

"À la Saint Etienne, Chacun trouve la sienne".

"À la Saint-Étienne, les jours croissent  d'une aiguillée de laine".

"À la saint Etienne, prépare les enveloppes pour les étrennes. "

"A la Saint Etienne pas de vent ? Peu de vin, mais excellent."

"Dans la nuit qui amène Saint Etienne, s'il fait du vent, le vin sera très abondant." 

*****

Le 26 décembre, on fête les Etienne, mais aussi les Stéphane !

Saint Etienne est la forme majeure du prénom ; il signifie en grec  "Stéphanos ", le " couronné ".

C'est pourquoi l'on fête aussi les Stéphane et tous les dérivés :

Etiennette, Ethane, Ethan, Estéphe, Stève, Stéphane, Stéphanie, Stephen, Steven, Estève, Esteban  ...